| |

ANDRÉ REBOUÇAS INVENTEURDE LA TORPILLE AUTOPROPULSÉE

Au 15 ème siècle cet homme a révolutionné l’industrie de l’armement et a contribué grandement, à mettre un terme définitif sur l’esclavage en Amérique. Avec toutes ses réalisations de geant lui valent aujourd’hui d’être appelé l’ingénieur de la liberté. C’est au début du 15 siècle que les portugais arrivent en afrique et commence la traite négrière. Il détruisent très violemment les royaumes swahili, l’empire du monomotapa et du kongo, kidnappant et déportant des membres de la famille royale pour les mettre en esclavage au Brésil. André Pinto Rebouças est née en 1838 est un homme politique abolitionniste, un ingénieur militaire et un inventeur brésilien. Il est métis et descendant d’esclave, dès son jeune âge sa famille déménage de Bahia à Rio de Janeiro, où André fréquente certaines écoles, toujours avec d’excellents résultats scolaires, jusqu’à ce qu’il entre, en 1854, à l’école militaire, concluant le cours préparatoire en 1857 et promu sous-lieutenant dans le corps des ingénieurs. Il est diplômé en sciences physiques et mathématiques, en avril 1859, à l’école d’application de Praia Vermelha.

André s’est fait connaître à Rio de Janeiro pendant la première proie de sècheresse en résolvant le problème de l’approvisionnement en eau, en l’apportant de sources extérieures à la ville. Avant la conception de celle à rebouças la torpille désignait une arme explosive qui n’agissait comme une mine et qui était lancé qu’a la surface de l’eau et qui etait lancé par des méthodes très rudimentaires. C’est en 1866 que andré rebouças vas inventé une torpille avec un mécananisme permettant à la torpille de se propulser automatiquement dans l’eau par une mise à feu, qui est un principe qui sera utilisé jusqu’a de nos jours par les ingénieurs lors des fabrications de torpilles. Les documents ont prouvé que son système de autopropulsion était bien avant celui de “robert withehad”. Pendant qu’il servait comme ingénieur militaire dans la guerre du Paraguay, André Rebouça a utilisée avec succès sa torpille qu’il avait développé. En 1871, André et son frère Antônio, également ingénieur, présentent à l’empereur “Pedro II” du Brésil le projet de chemin de fer reliant la ville de Curitiba à la côte du Paraná, dans la ville d’Antonina. Lorsque le projet a été réalisé, la route a été modifiée vers le port de Paranaguá. Aujourd’hui toujours cet ouvrage ferroviaire se distingue par l’audace de sa conception.

LE PRINCIPE DE PROPULSION AUTOMATIQUES DES TORPILLES INVENTÉ PAR REBOUÇAS

Il avait fait des voyages pour l’europe et les états-unis afin de poursuivre ses inventions mais il subit du racisme, et il rentrera au brasil pour continuer ses projets, son retour au brasil vas le voir s’atteler de nouveaux projets civils. En 1871, André et son frère Antônio, également ingénieur, présentent à l’empereur “Pedro II” le projet de chemin de fer reliant la ville de Curitiba à la côte du Paraná, dans la ville d’Antonina. Lorsque le projet a été réalisé, la route a été modifiée vers le port de Paranaguá. Aujourd’hui à voir, cet ouvrage ferroviaire se distingue par l’audace de sa conception. Alors rio de janeiro en proie à une sècheresse qui fait des centaines de milliers de mort dans le pays, d’où il fait construire un système d’approvisionnement en eau capable de servir toute la ville. Ainsi il devient influent, puis il est nommé cadre de l’administration impérial, et il pend la volonté d’enseigner les cours de mathématiques, de géologies, physiques, botaniques, à l’école polytechnique de rio de janeiro.

C’est à partir des année 1880 qu’il vas consacré la fin de sa vie à l’abolition de l’esclavage. Il cofonde la societe brésilienne contre l’esclavage, il organise le mouvement et y investi beaucoup d’argent. Il émèrge pendant la lutte et l’abolition de l’esclavage comme la plus importante voix aux coté de Luis Gama. Reboucas écrit des pamphlets dont “abolito immediata”, pour rebouças libérer les esclaves de cette manière ne suffisait pas, il se démarqua en developpant directement un concept de démocratie rurale, qui consisterait après l’esclavage à donner des terres et des conditions de vies aux anciens esclaves et leurs differentes familles afin de créé une société égalitaire. C’est le 30 mai 1888 que le travail des guerriers libérateursont porté fruit, et l’esclavage pris totalement fin au brésil marquant la fin totale de près de 400 ans d’esclavage des africains dans toute l’Amérique. L’empereur pedro II confia de nouvelles taches à rebouças mais le pouvoir fût renversé, et il suit l’empereur au portugal, de là-bas il y travaille comme journaliste et après il rentrera en angola d’où il tombera malade, il retournera et ira vivre sur l’île de madère au portugal, son corps sera retrouvé au bas d’une falaise près de son habitation, il meurt a 60 ans. Aujourd’hui il est honoré comme le plus grand africain du Brésil de l’histoire, au delà de l’invention de la torpille moderne, surtout pour son combat victorieux pour en finir avec l’esclavage.

L’AVENUE REBOUÇAS DE SAO PAULO, NOMMÉ EN HOMMAGE ANDRÉ REBOUCAS ET SON FRERE ANTONIO

LECTURE RECOMMANDÉE

Race and afro Brazilian agency in Brazil by tshombe miles.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *